Publié le : 19 mai 20219 mins de lecture

L’été est terminé, ce qui signifie qu’il sera bientôt temps de changer de pneus. Mettez-vous toujours des pneus d’hiver sur votre voiture ? Aujourd’hui, vous pouvez également choisir des pneus toutes saisons, afin de ne pas avoir à les changer du tout. Mais quel est le meilleur choix ?

La différence entre les pneus été et les pneus hiver

Les pneus d’été perdent leur adhérence optimale sur la route par temps froid. En effet, le caoutchouc devient plus dur par temps froid. Les pneus d’hiver ont une composition plus souple et un profil différent. Cela garantit une meilleure adhérence sur la chaussée dans la neige et la boue.

Laisser des pneus d’été sur votre voiture pendant l’hiver comporte des risques. Surtout quand il neige. Les pneus d’été sont susceptibles d’éclater en hiver, la distance de freinage est plus longue et l’adhérence sur la route est faible lorsqu’il neige. Cela crée également des risques de dérapage. Laisser des pneus d’hiver sur votre voiture pendant la saison estivale n’est pas non plus une bonne idée. En été, les pneus d’hiver ont une distance de freinage plus longue et une adhérence moindre sur la route. Ils s’usent rapidement, ce qui augmente également le risque d’éruption. Il est donc judicieux de changer vos pneus deux fois par an.

Pourquoi des pneus d’hiver ?

Le principal avantage des pneus d’hiver est que vous avez plus d’adhérence sur la route à des températures inférieures à sept degrés. La distance de freinage est également plus courte. Dans certains pays, les pneus d’hiver sont même obligatoires en hiver, par exemple en Allemagne.

Pourquoi des pneus d’été ?

Si vous continuez à conduire avec des pneus d’hiver à une température supérieure à 7 degrés Celsius, ces pneus s’useront plus rapidement que les pneus d’été. Les pneus d’hiver sont généralement plus chers à l’achat. Il est dommage de les laisser s’user plus vite que nécessaire. Prenez rendez-vous à temps pour changer vos pneus. De nombreuses personnes changent leurs pneus d’été en mars. Pour les pneus d’hiver en octobre ou novembre.

Toutes les bandes de saison

Il existe également une combinaison de pneus d’été et de pneus d’hiver. Ce sont des pneus toutes saisons. Ces pneus sont réputés avoir des propriétés estivales et hivernales. Cependant, ces pneus sont plus sensibles aux températures exceptionnellement basses et vraiment élevées. Les performances des pneus toutes saisons diminuent à des températures de 25 à 30 degrés et de -10 à -15 degrés.

Déterminez votre profil de conduite

Afin de pouvoir vous recommander les pneus les mieux adaptés pour vous, on a établi trois profils d’utilisateurs. Si vous vous reconnaissez dans plus d’un de ces profils, optez pour celui qui correspond à la majorité de vos déplacements.

Conduite urbaine

Vous habitez une des grandes villes du Québec ou une municipalité adjacente. Vous utilisez l’auto pour aller au boulot, faire des courses et rendre visite à la parenté à l’occasion, à l’extérieur de la ville. En plus de grands boulevards rapidement déneigés, vous empruntez des rues et des autoroutes urbaines parfois couvertes de glace noire, ainsi que des routes parsemées de gadoue, de neige, de sable ou d’une épaisse couche de glace. Les pneus choisis doivent posséder une très bonne capacité de freinage sur glace en plus de bien mordre dans la neige.

Conduite à la campagne

Vous résidez dans la principale ville d’une région québécoise, une petite municipalité ou un village périphérique. Vous parcourez une longue distance au quotidien, et vous faites quelques allers- retours de plusieurs centaines de kilomètres deux fois par hiver. Vous vous déplacez assez souvent sur des routes enneigées qui restent partiellement glacées après une tempête ; une forte poudrerie les balaye lorsque le vent se met de la partie. Le critère le plus important demeure une très bonne traction dans la neige profonde et une bonne capacité de freinage sur la glace.

Longs périples interurbains

Vous faites beaucoup de route pour le travail, principalement entre des grands centres ; vos affaires vous amènent régulièrement en dehors du Québec. Vous parcourez souvent de longues autoroutes dégagées, sur lesquelles vous croisez de la glace noire ou de la gadoue. En visitant vos clients dans de petites villes et à la campagne, vous empruntez parfois des routes parsemées de neige, de poudrerie, de glace épaisse ou de sable. Pour vous, le confort de conduite et l’impact sur la consommation d’essence sont importants. Les pneus doivent également bien réagir sur la glace et dans la neige profonde.

Conseils avant d’acheter des pneus d’hiver

Du moment de la pose à l’achat d’un deuxième jeu de jantes, voici quelques trucs pour «réussir» l’achat de vos pneus d’hiver. Avant de faire installer des pneus d’hiver qui ont des années d’usure, prenez quelques instants pour mesurer la bande de roulement à l’aide d’une pièce de 25. Plongez-la­ dans une rainure, le nez du caribou vers le bas. Si le museau est entièrement visible, la semelle a atteint 6/32 de po, et elle est seulement adéquate pour vous permettre de commencer un hiver de 10 000 km en sécurité. N’attendez pas que la profondeur des rainures atteigne la limite de 2/32 de po établie par la loi avant de remplacer les pneus: cette norme est nettement insuffisante pour l’hiver.

Les pneus d’hiver ne sont pas performants toute l’année

Vous êtes tenté de garder vos pneus d’hiver toute l’année? Attention, votre sécurité est en jeu.

Vous roulez sur une chaussée sèche ou mouillée à une vitesse de 100 km/h lorsque, soudain, un chevreuil bondit sur la route. Si votre véhicule est équipé de pneus d’hiver, il vous faudra jusqu’à 19 mètres de plus pour immobiliser votre voiture qu’avec des pneus d’été ou quatre saisons. Si vous tentez une manœuvre pour éviter l’animal, l’adhérence des pneus d’hiver sur ce type de chaussée sera également moindre.

Les tests effectués sur le circuit de Consumer Reports, aux États-Unis, montrent bien que les pneus d’hiver sont adaptés aux grands froids, à la neige et à la glace. Mais quand la température se réchauffe, ils perdent beaucoup de leur efficacité. Les voitures munies de pneus d’hiver ont alors besoin d’une plus grande distance de freinage que celles équipées de quatre saisons. La grande majorité des modèles qu’on a évalués ont d’ailleurs récolté la cote « mauvais » ou « très mauvais » sur ce plan, alors que leur performance sur surface glacée va de « moyenne » à « très bonne », à quelques exceptions près.

Les pneus d’hiver sont donc conçus pour bien travailler à basse température, dans la neige profonde et sur la glace. Qu’est-ce qui explique leur bonne performance dans de telles conditions ? D’abord, le caoutchouc dont ils sont faits. Il conserve son élasticité à des températures pouvant aller jusqu’à -40 °C, d’où leur meilleure traction et leur meilleure adhérence sur surfaces enneigées et glacées que les pneus quatre saisons, dont le matériau durcit dès -7 °C. Pour mieux mordre dans la neige, les pneus d’hiver possèdent aussi des rainures plus profondes.

Les qualités qui caractérisent les pneus d’hiver dans des conditions extrêmes deviennent cependant de grands défauts lors des périodes de redoux. Par exemple, leurs rainures empêchent la semelle des pneus d’être complètement en contact avec le bitume, ce qui nuit à l’adhérence des pneus et à l’efficacité du freinage. Vous pensiez continuer d’user vos vieux pneus cet hiver et les garder jusqu’à la fin du printemps ou de l’été prochains ? Sachez que plus il fait chaud, plus vite leur gomme se détruira, ce qui les usera très rapidement. En plus de perdre en adhérence et en distance de freinage, vous risqueriez l’hydroplanage à la moindre averse. Voilà une bien mauvaise idée !