Quels sont les risques de la location entre particuliers ?

Louer un véhicule lors d’un mariage, un déménagement ou encore un séjour touristique est de plus en plus prisé. Cette solution permet au propriétaire de se faire un revenu complémentaire. Toutefois, si vous envisagez de louer votre voiture à un particulier, soyez vigilant. Cette option présente quelques risques et inconvénients.

Le malus en cas de dommage

Lors d’une location de véhicule, le propriétaire peut encourir certains périls en cas de dégât causé par le locataire. Même si ce dernier est reconnu responsable du sinistre, le véhicule peut faire l’objet d’un malus. Si le propriétaire a droit à un joker valant un bonus de 50 % pour plus de 3 ans, il n’obtiendra pas un premier malus. Cependant, cela ne lui permet pas d’échapper à un second. Ainsi, l’augmentation de prime sera incontournable. De plus, si plusieurs incidents sont constatés au bout de 3 à 4 ans, l’assuré risque d’être classé parmi la catégorisée des personnes « trop à risques », ce qui engendre une prime élevée. Cette classification étant considérée comme une liste noire. En conséquence, il aura du mal à être accepté par un nouvel assureur. Les risques de la location de voiture sont nombreux et www.getaround.com/ peut les limiter pour vous.

Le paiement d’une surprime

Il est vrai que la location de voiture à un particulier pourrait générer une certaine rentabilité pour le propriétaire. Toutefois, dans certains cas, cette option risque de causer de réels problèmes pour ce dernier. En effet, la location de véhicule à un automobiliste novice peut engendrer le paiement d’une surprime en cas de sinistre. Même si la voiture n’a subi aucun dommage, cette pénalisation est souvent incontournable. Selon le cas, cela peut atteindre plusieurs centaines d’euro. Ainsi, confier son véhicule à un apprenti conducteur est fortement déconseillé.

Des dépenses élevées en cas de pépins

La location de véhicule à un particulier pourrait également entraîner des dépenses onéreuses en cas de pépins. La compagnie d’assurance propose peut-être une couverture pour les accidents et les vols, mais elle ne peut couvrir les éventuels frais liés aux réparations (problème de moteur, endommagement de la boîte à vitesses…) nécessaires. Dans ce cas, le propriétaire devra débourser des dépenses à part. Sachez également que la location de véhicule à un particulier doit faire l’objet d’un contrat entre les deux parties. De plus, il faudrait que le contrat d’assurance du propriétaire mentionne une autorisation pour des fins commerciales. Le défaut de cette convention engage la responsabilité civile du propriétaire en cas d’éventuels dommages causés par le locataire.

Comment compléter ses revenus en partageant sa voiture ?