Embrayage défectueux ? Comment tester correctement l’embrayage

Sans un embrayage fonctionnel, il n’est pas possible d’engager une nouvelle vitesse et le véhicule n’est pas en état de marche. Découvrez comment tester si votre embrayage est défectueux et comment vous le protégez, généralement. Une utilisation correcte de l’embrayage minimise l’usure et prolonge sa durée de vie. Cet article explique la procédure de test en sept étapes ainsi que les risques existants.

Embrayage ? On vous montre comment tester correctement votre embrayage.

Quelle tâche l’embrayage accomplit-il dans le véhicule ?

L’embrayage relie le moteur à la boîte de vitesses. La possibilité de changer de vitesse dépend de la position et de l’état. Si l’embrayage est défectueux, la liaison entre la transmission et le moteur ne peut plus être séparée ou établie. Bien qu’il soit, généralement, encore possible de changer de vitesse avec un effort accru, cela peut causer des dommages importants au véhicule.

Comment reconnaître un disque d’embrayage défectueux ?

Normalement, la pédale d’embrayage est facile à enfoncer et aucun bruit inhabituel n’est entendu lors du changement de vitesse. Si vous ressentez une résistance inhabituelle lors du passage des vitesses ou si vous entendez un bruit fort, le système ne fait plus son travail et il y a un défaut d’embrayage. Un autre signal d’alarme pour un défaut est lorsque les vitesses ne peuvent plus être engagées ou qu’une vitesse ne peut plus être désengagée.

Les sept étapes du test :

Les conducteurs peuvent savoir en quelques étapes si l’embrayage est défectueux. Toutefois, certaines pièces de la voiture peuvent être endommagées au cours du processus. C’est pourquoi on vous recommande de faire vérifier le fonctionnement des pièces de la voiture par un atelier. Dès que vous constatez des dysfonctionnements, vous devez faire vérifier la voiture par des spécialistes.

  • Le véhicule doit se tenir sur une surface plane.
  • Il doit y avoir suffisamment d’espace autour du véhicule et les autres usagers de la route ne doivent pas être gênés. Conseil : une place de parking vide ou une grande cour sont bien adaptées.
  • Appliquez fermement le frein à main.
  • Sortez la vitesse – le véhicule est maintenant au point mort.
  • Passez à la vitesse supérieure.
  • Mettez les gaz.
  • Observation et évaluation : si le moteur s’arrête après l’étape 7, l’embrayage est OK. Il n’y a aucun signe qu’un remplacement est nécessaire ou que l’embrayage est défectueux.

Comment protéger l’embrayage ?

Lorsque vous changez de vitesse, appuyez, toujours, complètement sur la pédale d’embrayage. Sinon, le disque d’embrayage n’est pas complètement séparé du volant et les pièces métalliques frotteraient les unes contre les autres. Lors du changement de vitesse, vous devez respecter la séparation nette des différentes étapes : appuyez sur la pédale d’embrayage, changez de vitesse, relâchez la pédale d’embrayage. La conduite avec un “embrayage à glissement” entraîne une défaillance de l’embrayage. Comme il n’est pas, toujours, possible d’effectuer les transitions en appuyant proprement sur la pédale d’accélérateur, surtout en début de montée, la conduite sur route plane est plus douce pour le système.

Les facteurs qui accélèrent l’usure des pneus
Le parallélisme des roues – important pour la sécurité et la durabilité du véhicule et des pneus